Etre juif sous le régime de Vichy

Ne pas laisser faire !

Alors que le nazisme proliférait dans toute la France, et qu'une politique antisémite était mise en place par le régime de Vichy, une minorité de personne s'opposa à cette politique. On les appelait « Les Justes » . Comme leur nom l'indique , ces hommes sont restaient de « vrais hommes » durant toute l'occupation allemande. « Les Justes » ,personnes non juives, ont apportés leur aide dans des situations où les Juifs étaient impuissants et menacés de mort ou de déportation vers les camps de concentration. Ils étaient, dans toute la population française, les seuls à les défendre et les protéger. Plus de 3000 Justes ont été identifiés en France par Yad Vashem. Ils allaient jusqu'à cacher dans leurs caves des familles entières de Juifs, et risquaient à tout moment d'être dénoncés, arrêtés et déportés. C'est le risque qu'a couru Maurice Berger, un officier de la gendarmerie de Riom, en sauvant la vie de nombreux Juifs. Ces actes étaient considérés comme de la désobéissance civile sous le régime de Vichy.

Anne Frank, de son vrai nom Annelies Marie Frank (19 juin  1929 – Mars 1945) était une adolescente allemande juive. Cachée à Amsterdam avec sa famille et quatre amis elle tient un journal dans lequel elle raconte son quotidien. Au bout de 2 ans passé dans un appartement aménagé secrètement, la famille est démasquée et Anne Frank est déportée dans le camp de Bergen-Belsen en 1944.  Elle meurt du Typhus seulement 7 mois après son arrestation, quelques jours après sa sœur Margot. Anne Frank est aujourd'hui une des figures emblématiques du musée de la Shoah.

anne franck


Ne pas se laisser faire !

laffiche-rouge

«  L'Affiche Rouge », placardée sur les murs du territoire Français par le régime nazi en janvier 1944, présentait les visages et les actions menées par 10 des résistants Juifs appartenant au réseau FTP MOI dirigé par Joseph Epstein et Missak Manouchian. Ces résistants Juifs pratiquaient la guérilla urbaine dans toute la région parisienne. Les nazis les faisaient passer pour des terroristes en jouant notamment avec les couleurs rouge sang (évocation des « crimes » dont ils étaient accusés) de l'affiche qui rendit célèbre ce groupe de résistance. Cette affiche de propagande était adressée à la population française et avait pour but de réduire le nombre de résistants dans le pays.

Angèle Mayeux, Mélanie Poilvet, Hélène Robillard, Charles Alexandre Macé

Printed from: http://voyage.contreloubli.free.fr/?p=87 .
© 2017.