Compte rendu de visite au camp du Struthof

camp18

SUR 52 000 PERSONNES FURENT DEPORTEES DANS LES BARAQUES DU KL-NAL, PRES DE 22 000 DEPORTES Y SONT MORTS. LES DEPORTES FURENT AMENES DANS CE CAMP CAR ILS ETAIENT DES DEPORTES POLITIQUES, DONT LES « NACHT UND NEBEL », MAIS AUSSI JUIFS, TZIGANES, HOMOSEXUELS… ILS VENAIENT DE POLOGNE, DE L'UNION SOVIETIQUE, DE FRANCE (DONT UN QUART D'ALSACE-MOSELLE), PUIS DE BELGIQUE, DE NORVEGE, DU LUXEMBOURG, MAIS AUSSI D'ALLEMAGNE, DE GRECE, DE YOUGOSLAVIE, DE TCHEQUIE, D'AUTRICHE, DE LITUANIE, HOLLANDE , D'ITALIE ET DE SLOVENIE…
COMME S'ILS IMPORTAIENT DES MARCHANDISES...
IDENTIFIES GRACE A DES NUMEROS.
LA DESHUMANISATION.

Ce sont les premiers déportés qui construisirent eux même les premières baraques du KL Natzweiler. Les nazis les épuisaient au travail les victimes qui devaient faire soit des journées de 6h à 18h soit des nuit de 18h à 6h dans des conditions médiocres, pitoyables. Elles étaient chargées de travailler dans les carrières de pierres ou de graviers, de la construction d'infrastructure tel que des routes... etc. Ils étaient surveillés par les SS.

CE DESSIN EST LA REPRESENTATION D'UN SS POUSSANT UN HOMME DANS « LE RAVIN DE LA MORT » ALORS QU'IL ETAIT CHARGE D'AMENER LES BROUETTES PLEINES DE PIERRES ET DE TERRE DEPUIS LA BUTTE A APLANIR JUSQU'AU RAVIN A COMBLER. LA SENTINELLE TIRE SUR L'HOMME CAR ELLE LE DECLARE ENTRAIN DE FAIRE UNE TENTATIVE D'EVASION.

camp19

Le soir, au retour du travail, ils regagnent leur block où ils reçoivent leur maigre ration, dormants entassés dans des châlits en bois. Le sommeil n'y est pas récupérateur comme le témoigne Jacques SONGY, déporté français.
« Il faut se coucher et dormir. "Trois par lit", tel est l'ordre… On se pousse, on s'engueule, on se groupe par nationalité. On expulse l'intrus qui veut absolument vous prendre pour une paillasse alors que soi-même on ne se trouve pas trop mal sur le dos d'un brave copain. Donc trois par lit… C'est possible. On dort parfois très bien… Admettons qu'il soit 21 h 30. Tout le monde est théoriquement entassé pour dormir ; l'atmosphère est irrespirable au troisième étage ; au premier on crève de froid… Des ronflements sonores et agaçants s'élèvent… Et le combat commence. Le combat de la grosse bête grasse… On se gratte avec ardeur et constance pour déloger les poux, les puces et les punaises, bestioles compatissantes que nous transportons par centaines. »

camp20

LA FAIM EST EGALEMENT TRES PRESENTE, MEME LES CHIENS ETAIENT MIEUX NOURRI QU'EUX. CES PERSONNES SONT DEVENUS DES TAS DOS, DES SILHOUETTES SQUELETTIQUES, DES CORPS DECHARNE.
DANS LES BLOCKS CELLULAIRES LA RATION DE NOURRITURE SE LIMITAIT A UNE SOUPE TOUS LES QUATRE JOURS.

camp21

LES SS Y PRATIQUAIENT LA TORTURE AINSI QUE DES EXPERIENCES.
« UN DEPORTE AVAIT, SELON LES AUTORITES, TENTE DE S'EVADER DU KOMMANDO AUQUEL IL AVAIT ETE AFFECTE. L'HOMME FUT EMPOIGNE, PUIS PLAQUE SUR UN CHEVALET DE FLAGELLATION, LES JAMBES ET LES BRAS ENTRAVES PAR DES SANGLES. NOUS ENTENDIMES LES PREMIERS HURLEMENTS DE DOULEUR QUI SE SUCCEDAIENT SOUS LES COUPS DE GUMMI (MATRAQUE), PUIS PLUS RIEN. L'HOMME S'ETAIT EVANOUI ET, SUR SON CORPS MEURTRI, LES COUPS REDOUBLERENT A CADENCE REGULIERE… » ROGER MONTY, DEPORTE FRANÇAIS.
Le fait de prendre des photographies de ces lieux a produit presque un sentiment de honte, de gêne vis à vis des personnes qui les ont subit.

Au KL-Natzweiler, plusieurs séries d'expériences « médicales » furent menées. Les déportés sont des cobayes humains, opéré sans anesthésie. Ils font l'objet d'expérimentations sur diverses maladies, de vaccins, des gaz de combat et « étude des races »...etc. Des pseudo-scientifiques pouvaient alors s'exercer.

camp22

Je me demande comment l'on peut être aussi impassible, froid, brutal, sans compassion, sadique à l'extrême mesquinerie, insensible, antipathique. De tels comportements choquent. Lorsque l'on voit ce paysage, que l'on sent l'air dans la forêt, j'ai peine à me rendre compte de toutes les atrocités qui s’y sont passées.
Solène Jacob

Printed from: http://voyage.contreloubli.free.fr/?p=245 .
© 2017.