Le camp de concentration du Struthof

Dans le cadre du festival de la citoyenneté, la ville de Lamballe à proposé à notre classe un voyage se déroulant sur 2 jours avec visite du mémorial de la Shoah à Paris et du camp de concentration du Struthof à Strasbourg.

C'est le 27 avril 2010, que nous avons visité le camp de concentration du Struthof. Dès l'arrivée, une atmosphère étrange s'est installée. En effet, en arrivant dans cet ancien domaine alpin qui a servit de camps de mort lente par le travail, il n'était pas simple de rester sans émotions. Nous avons pu visiter un ancien baraquement rénové qui offre des explications sur toute cette période de torture, le fonctionnement du camp... Aussi, nous pouvions observer des panneaux muraux et reconstitutions qui nous décrivait le quotidien des déportés, on apprend alors que les déportés sont conduits à la mort par un processus de destruction et de déshumanisation avec l'appel 2fois/jour, le travail éprouvant, les sévices, les maladies.. Quand on apprend les conditions de vie de ces pauvres hommes et femmes, j'ai immédiatement pris conscience comme la plupart de mes camarades de la chance que l'on avait d'avoir une vie comme la notre. Dans les différentes salles, sont reconstitués certains travaux comme le creusement d'un puits, les constructions de route, de cellules et bien d'autres. Après s'être informés dans cet ancien baraquement, nous sommes sortis et sommes descendus jusqu'au crématoire et la prison. On voit alors que les anciens baraquements  sont remplacés par des pierres nommées aux autres noms de camps, et au bas du camp,il y a la croix de Lorraine, symbole contre le nazisme pour vaincre la croix gammée, elle est souvent accompagnée du V de victoire. Nous nous sommes dirigés dans la chambre des cobayes, de stérilisation de scarification et d'expériences au gaz de phosphore. Ensuite, on a vu la salle d'opération, d'expérimentation et d'autopsie, en apprenant tout ce qui était effectué dans ces salles, l'atmosphère était pesante. Aussi, nous sommes allés voir la prison dans laquelle était les cellules et cachots. Après en être sortit, nous étions tous particulièrement sous le choc, voir que des humains ont ainsi été traités, nous a tous semblé complètement indigne. C'est donc dans le plus grand silence que nous sommes descendus à la chambre à gaz, qui elle aussi était très saisissante.

Cette visite, m'a particulièrement émue en effet, malgré que nous savions l'histoire de cette torture, il est extrêmement choquant de pénétrer dans ces bâtiments. Le fait de se dire que des centaines de personnes ont péris dans ce domaine est réellement poignant.

Gwendoline Bouillon

Printed from: http://voyage.contreloubli.free.fr/?p=159 .
© 2017.