Visite du camp du Struthof

La déportation,  j'en entends souvent parler, à la télévision et surtout en cours. Cette visite concrétisait un peu plus mes connaissances sur ce sujet.

Nous arrivons au camp du Struthof. Première vision: l'entrée du camp. Un grand portail entouré de barbelés, surplombé par une tour de garde de laquelle les SS surveillaient les détenus. J'arrivais pourtant là-bas relativement détendu mais dès le début je me sens oppressé. J'entre dans le camp, et là je suis surpris par le contraste entre l'horreur du camp et la beauté du paysage dans le fond.

Nous entrons ensuite dans un baraquement transformé en petit musée. On y voit des biographies, des objets ayant appartenu aux détenus, et des photos horribles de gens torturés, traité comme des animaux, déshumanisés.

Après ce passage au musée nous visitons les cellules d'enfermement, certaines n'étant pas assez grandes pour s'asseoir, s'allonger ou même se mettre debout. Je suis choqué par ce que je vois.

On brûlait aussi les détenus, pas assez solides pour tenir au travail forcé, qui mouraient dans le four crématoire.

La déportation, c'est vrai, j'en entends souvent parler, maintenant j'ai en tête l'horreur de la barbarie Nazie.

Kévin Sarazin

Printed from: http://voyage.contreloubli.free.fr/?p=168 .
© 2017.