La rafle du Vel' d'Hiv'

*Le rôle de René Bousquet :

bousquet

René Bousquet est né le 11 mai 1909 à Montauban. Pierre Laval (premier ministre du régime de Vichy) le nomme au secrétariat général à la police avec les pleins pouvoirs.

S'engageant à maintenir l'«ordre public», René Bousquet obtint la fin de la subordination directe de la police française à l'occupant allemand et un peu d'autonomie, en acceptant de satisfaire de son mieux les émissaires du Reich.

Le 2 juillet 1942, René Bousquet et Karl Oberg (chef de la police allemande et des SS en France occupée) organisèrent la préparation des arrestations des 16 et 17 juillet, dans la région parisienne (rafle du Vel' d'Hiv'). En échange de l'ajournement des déportations de Juifs français, René Bousquet proposa de «faire arrêter les Juifs étrangers dans toute la France». Cet engagement de René Bousquet à assurer l'exécution des rafles de Juifs étrangers est approuvé, le 3 juillet, par Pierre Laval. Ainsi, la France fut le seul pays d'Europe dans lequel des Juifs séjournant dans un territoire non occupé par les Allemands furent déportés.

Afin d'augmenter le rendement de la grande rafle prévue le 26 août 1942, Bousquet, de sa propre initiative, communiqua aux préfets de nouvelles instructions annulant les précédentes dispositions réglementaires, qui mettaient à l'abri des arrestations certaines catégories d'enfants. A partir de ce moment, ceux de moins de 18 ans et les pères et les mères ayant un enfant de moins de cinq ans ne furent plus épargnés.

*Le rôle de Pierre Laval :

laval

Le 18 avril 1942, Pierre Laval devient chef du gouvernement de l'État français. Il affirme que le rapprochement entre la France et l'Allemagne est la condition nécessaire et indispensable à retrouver la paix en Europe.  Les deux propositions qu'il a faite aux autorités nazies consistent d'une part à séparer les enfants de leurs parents (les enfants de moins de 11 ans sont mis en sûreté dans la zone sud de la France « zone libre », tandis que les parents sont condamnés à rester dans la « zone occupée »).

Printed from: http://voyage.contreloubli.free.fr/?p=79 .
© 2017.